CICV - Conseil Immobilier Crédit Vente

8 conseils pour bien choisir son crédit immobilier

obtenir un meilleur taux de credit immobilier

Investir dans l’immobilier en France dans la plupart des cas dépend considérablement de l’obtention d’un prêt immobilier. Il faut savoir choisir la bonne banque au meilleur moment pour obtenir un meilleur taux de crédit.
Mais il faudrait aussi que votre situation financière plaide en votre faveur, c’est pourquoi il faut distinguer les actions qui dépendent exclusivement de vous et celles pour lesquelles la banque a son mot à dire.

Donnez-vous le plus de chance pour obtenir un meilleur taux immobilier

Bien connaître les mécanismes des banques en matière de crédit immobilier

Choisissez le meilleur taux en fonction de votre projet : très important, il détermine le coût du prêt en général. Il est équivalent au pourcentage de la somme empruntée qui devra être remboursée en plus de la somme initiale du prêt. Ainsi, il y a le taux fixe aimé par les Français et le taux variable, qui se comporte en fonction du marché. Au besoin, vérifiez le Taux effectif global (TEG).

Allez au-delà des taux : il y a d’autres critères à prendre en compte tels que la durée de l’emprunt, le coût de l’assurance prêt, les frais de dossier, l’évaluation des mensualités au bout de six mois, le différé des intérêts en cas de travaux sur votre bien immobilier.

David Lebreton, gérant de l’agence Immobilière Marseillaise Cabinet Lebreton :

Les taux sont très bas en ce moment mais les banques restent frileuses : le nombre de dossiers refusés est encore élevé. Nous conseillons régulièrement à nos clients qui souhaitent acheter un appartement ou une maison de cibler un bien qui est réellement dans leur budget. Nous rencontrons souvent des refus lorsque les personnes s’endettent aux alentours de 33%, lorsque l’apport est faible ou que le passif bancaire n’est pas sain. Il faut rassurer au maximum les organismes bancaires pour augmenter ses chances de succès.

Associez les prêts aidés : ces possibilités peuvent également diminuer le coût total. Le prêt à taux zéro pour les primo-accédants, le prêt d’entreprise à 1 % et les prêts aidés 0 % qu’octroient certaines communes, mais ils sont soumis à conditions.

Dans le cas où vous êtes en situation de surendettement et fiché par la banque de France, il faudra au préalable sortir de l’interdiction bancaire.