prevoir un apport personnel pour obtenir un pret immobilier

Publiée le 27 septembre 2016 Par eric Dans Crédit

Faut-il un apport personnel pour un prêt immobilier ?

L‘ apport personnel peut être déterminant lors de la constitution de la démarche d’emprunt. C’est un gage de confiance apprécié par les banques, qui peut favoriser l’octroi d’un crédit immobilier au meilleur taux. Cependant, l’apport personnel est-il obligatoire pour obtenir un prêt immobilier ?

Les tendances du marché marché immobilier montrent qu’un apport personnel est aujourd’hui un paramètre important pour convaincre les organismes financiers.

Comprendre ce qu’est l’apport personnel

C’est le montant que l’emprunteur met à contribution, apporte dans son projet d’investissement, en plus de l’emprunt sollicité. Il est calculé en fonction de la somme globale. Par exemple, pour acquérir un bien estimé à 100 000 euros, s’il emprunte 80 000 euros et investi un apport personnel de 20 000 euros, le pourcentage de cet apport sera de 20%.

Le montant de l’apport personnel à investir peut provenir des économies, d’une donation, d’un héritage, du déblocage de la participation par un employeur ou même de certains prêts, comme le prêt à taux zéro, les prêts octroyés par la CAF, le prêt 1% logement ou les prêt départementaux.

Le montant de votre apport personnel peut être décisif

Bien qu’il n’existe aucune réglementation juridique en ce qui concerne le montant minimal de cet apport, les banques planchent le plus souvent pour un apport minimum de 10% sur le montant du crédit. Pour bénéficier de meilleures conditions d’emprunt, il faut au préalable de  bien choisir son crédit immobilier  et de faire évoluer le montant de l’apport personnel de 20 à 30%.  Utilisez des outils de calcul pour avoir une vision globale de votre dossier.

Ceci montre la capacité de l’emprunteur à épargner, un critère important pour rembourser le prêt et donc influence la décision des banques. Disposer d’un apport personnel important permet également de bénéficier d’une plus longue échéance. Il est cependant déconseillé d’investir toutes ses économies dans cet apport au risque de buter faces aux éventuels frais supplémentaires.

Que faire en cas d’absence d’apport personnel ?

Il peut arriver que pour acquérir une résidence principale à travers un prêt immobilier, l’emprunteur en début de vie active ne dispose pas de fonds propres. Il peut tout de même emprunter, on parlera dans ce cas de figure de prêt à taux 100% ou 110% si celui-ci couvre également les frais annexes différents du prix de l’acquisition. Pour cela, le dossier doit être solide, avec des garanties de l’institution qui prête. Pour le cas d’un crédit immobilier, le bien acquis constituera une garantie en plus pour la banque, en cas de non remboursement.