Assurance habitation pour une maison

Publiée le 6 mars 2017 Par carole Dans Assurance

L’assurance habitation est-elle indispensable ?

Propriétaire ou locataire, l’assurance habitation peut être utile en cas de force majeure. Les évènements inattendus comme les tempêtes, les inondations, la foudre, le feu ou bien tout simplement le bris accidentel d’un objet peuvent causer des dépenses conséquentes. Être assuré permet d’obtenir des indemnisations sur les dégâts afin que le sinistré ne supporte pas seul le préjudice financier lié aux réparations. Découvrons ensemble les obligations liées au propriétaire, mais aussi au locataire

Assurance habitation pour le propriétaire

Il n’est pas obligé d’assurer son bien sauf si il y a une copropriété. Dans ce cas là, même si le propriétaire occupant le lieu n’est pas tenu d’avoir une assurance pour son logement, il faut quand même en avoir une par rapport à la copropriété.
Sans assurance habitation, il sera le seul à prendre en charge l’indemnisation des différents problèmes qui arriveraient. Le réel inconvénient est que parfois la facture devient considérable, selon la gravité du sinistre. Le seul avantage est qu’il économiserait la prime mensuelle ou annuelle, tout en sachant qu’une assurance habitation de base n’est pas très onéreuse : certaines sont proposées à peine à quelques centaines d’euros par an.

Dans le cas d’un logement à un tiers, ce dernier peut choisir d’être couvert au seul titre de responsabilité civile. Dans le cas d’un sinistre, il pourra avoir recours à la souscription de la garantie recours des locataires. Il est important de vérifier si le contrat d’assurance habitation du propriétaire, que vous pouvez souscrire chez l’assureur les-masure.fr par exemple ou chez une chez autre compagnie,  n’est pas le même que l’assurance souscrite par le syndic de copropriété pour l’immeuble.

Et le locataire?

Le locataire doit avoir une assurance habitation. Il est le responsable de tous les dégâts qu’il cause dans le logement durant toute la durée de sa location. Il se doit alors de réparer ce qu’il a endommagé et de remettre en l’état le lieu comme lors de l’état des lieux : il s’agit plus exactement de la «garantie des risques locatifs ».

Les exceptions à cette règle existent. En effet, le locataire n’est pas obligé de souscrire une assurance habitation dans le cas

  • D’un logement meublé
  • D’une location saisonnière
  • D’un logement de fonction

Dans le cas où le locataire omet de respecter cette obligation, le propriétaire peut agir : il peut mettre en demeure le locataire afin qu’il puisse lui remettre cette fameuse attestation. Dans un délai de un mois, si le locataire ne lui a pas encore fournit de document, le propriétaire peut souscrire une assurance pour le compte du défaillant locataire. Une prime de majoration de 10 % devra être payée chaque mois en sus du loyer dans ce cas-là.

 

carole

carole

Carole Rousseau, rédactrice professionnelle spécialisée dans le monde de l'immobilier et de la finance, je vous livre ici les dernières actualités dans mes thématiques préférées.
carole