caution d’un un bail commercial

Publiée le 15 septembre 2017 Par carole Dans Immobilier

Comprendre la caution d’un un bail commercial

Il y a un réel besoin de locaux pour les PME et les petits commerces qui éclosent chaque jour. Dans le respect de la réglementation, ils doivent se soumettre à la signature d’un contrat de bail commercial. Pour les entreprises commerciales, le propriétaire du local va imposer le versement d’une caution. Mais comment se négocie cette caution ?

L’apport de la banque dans une caution de bail commercial

La caution bancaire est très utilisée parce qu’elle offre un certain nombre de garanties. Pour payer leur caution commerciale, de nombreux commerces s’adressent à leur banque, car elles ont la possibilité de garantir le loyer pour plusieurs années sans trop de difficultés.

C’est plutôt une pratique répandue. La banque négocie généralement à 3 % du montant du loyer demandé pour la location d’un espace commercial. Ce système de fonctionnement est cependant avantageux pour le bailleur dans la mesure où, elle peut avoir recours à la banque pour régler la facture en cas de loyer impayé.

Garantie du bail commercial et caution solidaire

Dans un contrat de bail commercial, le bailleur peut exiger une garantie. Il s’agit concrètement d’une somme d’argent qui peut s’étendre sur 12 mois. Il permet au locataire d’acquérir la confiance du bailleur. Le montant de cette caution peut être récupéré en cas de déménagement du locataire, à condition qu’il y ait résilience entre les deux parties. La garantie constitue donc un avantage indéniable pour le local commercial.

Il existe également ce qu’on appelle caution solidaire pour un bail commercial. Elle fait partie des clauses à vérifier pour un bail commercial. C’est un système qui permet de responsabiliser le garant du contrat de bail commercial. Autrement dit, cela signifie que si le crédit de bail n’a pas été payé, la caution permettra de rembourser le crédit. Cela est valable pour tout ce qui accompagne le loyer et les taxes.

Le montant exigible pour une caution de bail d’un local commercial

Si le locataire a plus de deux termes du loyer, il recevra de la part du bailleur quelques dividendes. Il faut noter qu’un terme de loyer correspond à deux mois si la garantie est de 3 mois par exemple. Pour le cas d’espèce, 2 termes de loyer correspondent à 4 mois. L’intérêt que doit toucher le locataire est à peu près égal à 1 mois de loyer.

Il est cependant important de noter que cette règle ne s’applique pas dans tous les cas. Pour le bailleur d’un local commercial, la caution est bien plus avantageuse par rapport à un logement.

carole

carole

Carole Rousseau, rédactrice professionnelle spécialisée dans le monde de l'immobilier et de la finance, je vous livre ici les dernières actualités dans mes thématiques préférées.
carole