CICV – Conseil Immobilier Crédit Vente

Comment choisir un parquet pour sa maison ?

Votre bien immobilier a besoin d’un petit rafraîchissement que ce soit pour combler les attentes des locataires ou améliorer vos chances liées à une future vente. Vous avez donc décidé de prendre un crédit pour les travaux afin de refaire le sol de pratiquement toutes les pièces puisque le revêtement actuel ne comble plus vos attentes. En regardant avec attention les tendances du moment, vous êtes tombé amoureux du parquet. 

Transformez une pièce grâce à un parquet luxueux 

En regardant les magazines dédiés à la décoration, vous ne pourrez pas manquer ce magnifique parquet en bois puisqu’il redonne du charme à une pièce sombre, terne qui manque de vigueur. En quelques secondes, il est possible de transformer un univers pour qu’il soit à la hauteur de vos envies. Bien sûr, la pose nécessite des connaissances, mais le choix est également problématique si vous n’êtes pas un expert. Il est donc judicieux de prendre connaissance de quelques astuces, cela vous permettra de réaliser le bon choix. Le parquet ne sera pas le même pour un salon, une chambre, un bureau ou encore une salle de bain. Lorsque l’humidité et l’eau sont au rendez-vous, il est préférable d’opter pour une version traitée en conséquence, cela vous évitera d’avoir un sol qui gondole. 

Conservez un ancien parquet pour sa robustesse

Pour un maximum de confort, il est préférable de sélectionner un parquet en chêne, car il multiplie les avantages. Vous avez d’un côté la robustesse et de l’autre l’élégance, mais il faut également prendre en compte la longévité puisque certains revêtements peuvent vieillir avec les maisons. D’ailleurs, les bâtisses d’antan ont l’occasion de dévoiler un parquet digne de ce nom qu’il est souvent dommage d’enlever. Il suffit de le décaper, de le poncer et d’appliquer de l’huile de lin ou du vernis afin de lui redonner toute sa jeunesse. Le budget alloué à une telle pose est important, mais l’investissement est rapidement rentabilisé, ce qui ne sera pas le cas avec un parquet contrecollé ou stratifié. Il peut donc être judicieux de souscrire un prêt pour les travaux puisque vous serez en mesure de le rembourser dès la vente de la maison par exemple. 

Le parquet massif représente le luxe 

L’entrée de gamme est portée par le plancher qui nécessite au minimum 4 euros pour un m² alors qu’il faut compter aux alentours de 50 euros le m² pour un parquet stratifié haut de gamme. Un modèle contrecollé peut aussi demander un budget plus conséquent de l’ordre de 130 euros le m² pour les références les plus luxueuses. Nous sommes donc pratiquement au même tarif que celui appliqué pour un parquet massif. Toutefois, ce dernier affiche une longévité beaucoup plus importante. Si vous avez l’intention de rénover votre logement notamment pour améliorer les performances énergétiques, sachez qu’il est tout à fait envisageable de jouir d’un crédit d’impôt. Renseignez-vous auprès des autorités compétentes, vous pourriez ainsi abaisser le coût de la facture tout en augmentant votre plaisir personnel et celui des occupants de votre demeure.