comment réussir son investissement dans l'immobilier locatif

Publiée le 22 mai 2018 Par eric Dans Immobilier

Investir dans l’immobilier locatif : Nos 5 conseils pour bien réussir !

Effectuer un placement n’est plus un luxe, mais une opportunité à appréhender. Allégé depuis quelques années, l’investissement locatif offre un maximum de garanti et permet d’accroître progressivement son patrimoine. Néanmoins, le saut dans l’inconnu est la principale bévue à écarter. Des services d’assistanat, comme eldorado-immobilier.com, sont disponibles et aident à une meilleure orientation. Voici donc 5 conseils clés pour parfaire votre approche de l’immobilier locatif.

Optez pour le dispositif fiscal adéquat

La fiscalité est un facteur incontournable pour qui décide d’effectuer un placement dans l’immobilier. Selon que votre investissement est tourné vers le neuf ou l’ancien ; le nue ou le meublé, les contraintes diffèrent.

1er cas : pour les gros investisseurs : Jetez votre dévolu sur le dispositif Pinel avec l’un des plus gros systèmes de défiscalisation. Vous pourrez également vous diriger vers le dispositif Censi-Bouvard qui facilite les placements en résidences services.

2ème cas : pour les plus mesurés : Il vous sera profitable de jouer sur le déficit foncier. Il s’agit là d’investir sur l’immobilier ancien et d’engager par la suite des travaux de rénovation. Le déficit foncier est alors transposable des revenus locatifs vers le produit global à près de 10 700 € par an.

Misez votre réussite sur la défiscalisation

La finalité de l’investissement immobilier est de se constituer un patrimoine sur le long terme. Accessoirement, le dispositif Pinel vous permet d’avoir un abattement de vos impôts sur 6, 9 ou 12 ans. Déduction très avantageuse même si les loyers de vos logements sont en dessous de la moyenne appliquée sur le marché.

Pour cela, il faudra effectuer vos placements en fonction du zonage et d’une étude approfondie. Certes, la proximité est un critère important au vu d’une gestion locative accessible ou d’une perception optimale du marché immobilier locale. Néanmoins, il faudra :

  • prioriser une forte occupation à la profitabilité : préférez les zones de centre-ville, les villes qui se distinguent par un flux continu de population et les grandes agglomérations. La demande locative accrue viendra compenser la rentabilité de l’investissement
  • prioriser la pérennité de l’investissement et la plus-value à la revente : il est important de faire une sélection judicieuse de la position du bien (les quartiers en mutation ou les villes de province).

Pensez à la gestion locative

Elle relève du domaine des agences immobilières, des syndics ou des notaires. Elle vise à optimiser le rendement économique d’un patrimoine immobilier en le confiant à des professionnels. Ces derniers s’assureront mieux que vous du recouvrement à bonne date des loyers et s’occuperont bien plus efficacement des différentes formalités. À cet effet, nous vous recommandons d’éviter d’être trop gourmand quant au plafonnement des loyers.

Afin de garantir la pérennité de votre investissement et la stabilité des locataires, il serait judicieux de ne pas fixer le prix des loyers en dessus de la moyenne. Réciproquement, fixer des prix trop bas constituerait un véritable frein au recouvrement et à la rentabilité de votre investissement.

Conclusion : l’investissement locatif est à entamer avec grandes précautions afin de se constituer un patrimoine stable et surtout à long terme. Il faudrait cependant se poser les bonnes questions pour ne pas s’y engager trop hâtivement.

eric

eric

Fan de l'immobilier et tout ce qui touche à son actualité, rédacteur en chef de Cicv, je vous livre ici toutes les dernières infos en direct sur cette rubrique...
eric