importance assurance maladie pour les travailleurs independants

Publiée le 26 septembre 2016 Par eric Dans Assurance

La nécessité d’une couverture de santé pour les auto-entrepreneurs

Avec un statut de l’auto-entrepreneur, un professionnel peut créer son entreprise en évitant les lourdeurs administratives. Mais qu’en est-il de la couverture sociale de ces travailleurs indépendants. En plus de bénéficier d’un cadre fiscal et social simplifié, il a droit à une couverture sociale au même titre que les autres non-salariés.

C’est un entrepreneur qui fait face aux risques (maladie, accident de travail, invalidité temporaire ou définitif…) comme tout travailleur, d’où la nécessité d’un régime social pour couvrir les imprévues de travail.

La caisse retraite RSI pour la cotisation des auto-entrepreneurs

C’est un système de cotisations sociales que versent les travailleurs indépendants et les auto-entrepreneurs, chaque mois ou chaque trimestre. Les auto-entrepreneurs sont d’autant plus privilégiés que les travailleurs indépendants avec ce modèle compte tenu du fait qu’ils sont soumis à un régime plus abordable de paiement de leurs charges. En effet, avec le régime « micro-social », ils peuvent payer leurs cotisations progressivement, au fur et à mesure qu’ils reçoivent leurs recettes.

En qui concerne les indemnités journalières maladie pour la sécurité de son travail, l’auto-entrepreneur doit bénéficier du remboursement des dépenses en cas d’arrêt de travail maladie. Au même titre que tout assuré social, il peut également revendiquer les prestations maternités et paternités correspondantes. Les prestations sont déposées par la mutuelle ou par l’assurance maladie élémentaire s’il s’agit de son activité secondaire.

La nécessité d’accroître la couverture sociale

L’auto-entrepreneur ploie souvent sous les contraintes de désengagement croissant de la couverture sociale en termes de gestion des dépenses de santé  (N.D.L.R : consultez notre article Souscription d’une assurance sans engagement, comment ça marche ?). Il doit accroître sa couverture et a ainsi intérêt à souscrire à une mutuelle santé complémentaire. Ceux pour qui cette activité n’est que secondaire, n’auront pas besoin d’investir dans l’assurance vie, car ils en auraient déjà, soit en tant que fonctionnaire ou retraité.

Caisse interprofessionnelle prévoyance : recourir aux contrats Madelin et aux aides publiques

Pour le succès de cette profession ; il faut choisir des options pour que les cotisations reversées par année soient prélevées des bénéfices imposables sous certaines limites. A cet effet, les auto-entrepreneurs doivent avoir recours, au même titre que les autres indépendants aux contrats Madelin, question d’améliorer la protection santé, la prévoyance et la retraite.

Au besoin, ils peuvent recourir également à des aides publiques telles que la protection universelle maladie, la mutuelle gratuite, la CMU-C… Il n’y a jamais de sécurité de trop à ce niveau pour garantir la santé et accroître le rendement d’une telle activité.

eric

eric

Fan de l'immobilier et tout ce qui touche à son actualité, rédacteur en chef de Cicv, je vous livre ici toutes les dernières infos en direct sur cette rubrique...
eric