hypotheque ou caution pour un pret bancaire

Publiée le 12 octobre 2016 Par eric Dans Banque

Assurance et garantie d’un emprunt bancaire : hypothèque ou caution ?

Les banques sont des institutions financières régies par des règles très claires en matière de financement. L’hypothèque ou la caution servent de garantie pour un prêt immobilier. Choisir entre l’hypothèque et la caution n’est pas chose aisée pour un grand nombre de particuliers lorsqu’ils doivent souscrire à un crédit auprès de leur banque.

Pour être sûr de faire de meilleur choix selon le type de prêt, de nombreux éléments ne doivent pas être négligés (montant du prêt, remboursement anticipé…)

Conditions d’acquisition d’un bien immobilier

La façon la plus répandue d’acquérir un bien immobilier est de faire recours à un prêt immobilier que de nombreuses banques sont prêtes à octroyer. Les prêts à taux fixe permettent de se porter acquéreur d’un bien que l’on n’aurait pas pu payer, l’apport financier étant insuffisant. Avec certains prêts immobiliers qui s’échelonnent sur plus de 20 ans, les banques pour se couvrir ont recours à l’hypothèque ou à la caution.

L’assurance de crédit immobilier est aussi une condition de base, c’est la raison pour laquelle certaines banques sont réticentes à la souscription d’une assurance sans engagement. Les banques se doivent alors de vous faire souscrire diverses sortes d’assurances pour s’assurer d’être payés en cas de défaillance de paiement du prêt de votre part.

Différence entre l’hypothèque et la caution

L’hypothèque et la caution sont donc deux modes de garantie prises par les banques pour se protéger d’une quelconque insolvabilité du crédit auquel vous avez souscrit :

  • L’hypothèque rend votre logement saisissable par la banque en cas de défaut de payement. Elle est obligatoire et coûte environ 2 % du montant du prêt. Cette dernière ne vous empêche pourtant pas de vendre votre maison pour rembourser la banque ou encore de transférer l’hypothèque sur un nouveau crédit. Ceci vous empêchera de faire face aux frais d’une mainlevée ou la prise d’une nouvelle garantie.
  • La caution dépend d’un établissement spécialisé qui se porte garant de l’emprunteur. Elle coûte environ 2 à 3 % de la somme empruntée. Cependant, l’absence de certains frais (taxe de publicité foncière, timbre, notaire…) la rend au final moins coûteuse.

Faire le meilleur choix entre l’hypothèque et la caution

Comme condition pour obtenir un prêt immobilier, le meilleur moyen reste la caution. Pourquoi ? En fait, l’hypothèque engendre de nombreuses dépenses supplémentaires, en occurrence les taxes foncières et les frais de notaire. Ceci peut expliquer une préférence des Français pour la caution. En effet, la somme versée pour la caution est similaire à l’hypothèque, mais son avantage réside dans le fait qu’elle est reversée à l’emprunteur lorsque la totalité du prêt a été remboursée.

eric

eric

Fan de l'immobilier et tout ce qui touche à son actualité, rédacteur en chef de Cicv, je vous livre ici toutes les dernières infos en direct sur cette rubrique...
eric