CICV - Conseil Immobilier Crédit Vente

Immobilier : l’année 2017 pourrait être une année surprenante

bonne perspective immobilière pour 2017

2016 était une année fructueuse pour le marché de l’immobilier. Mais serait-il de même pour 2017 ? Tous les sondages ont révélé que les programmes de cette nouvelle année trouve déjà preneurs. Un bon avenir dans le domaine de l’immobilier. Mais chaque démarche devra être sujet à de sage réflexion.

2017 sera une année marquante pour l’immobilier

Suite à de nombreux sondages, des professionnels ont pu démontrer que 2017 serait certainement celle qui sera la plus fructueuse pour les agents en immobilier. En effet , beaucoup d’investisseur se lanceront dans l’investissement immobilière en 2017. L’économiste et la porte-parole de l’observatoire Michel Mouillard, a en effet indiqué que les prix immobiliers joueront amplement en la faveur des investisseurs en immobilier.

2016 a effectivement été une année concluante de part les prix intéressants qui ont été détecté dans 9 villes sur 10. La progression des prix de l’immobilier n’ont pas cessé de se répandre à travers de grandes villes comme : Bordeaux (+9.7 %), Lyon (+5.4 %), Nantes (+7.1 %) et Nice (+5%). Cette augmentation devrait se poursuivre pour une année 2017 plus éloquente.

L’accroissement du prix de l’immobilier n’est pas appuyé par beaucoup de personnes

Pour les activités dans le domaine de l’immobilier, le premier semestre de 2017 devrait être plus excellente que l’année 2016, affirme Michel Mouillard. La Fnaim a effectivement publié le jeudi des propos là-dessus. Pour la réunion autour d’une table pour 2017, les responsables vont discuter sur les nuances qu’il y ont eu l’année dernière sur les 850000 transactions, tout en tenant compte de leurs semblabilités pour l’année présente.

Malheureusement, cette hausse de prix ne serait pas approuvée autant que les dernières augmentations qui ont eu depuis 2015. Néanmoins, les conditions qui rendent éligibles l’obtention de prêt au PTZ resteront toujours moins strictes lorsqu’il s’agit d’acquérir des anciens logements incluant encore des travaux, en ce moment.

« Cet aspect du prêt à taux zéro ne pourra en aucun cas modifier le niveau de l’activité dans le domaine immobilier. »