Location meuble ou locatif : lequel choisir pour investir

Publiée le 17 septembre 2016 Par eric Dans Immobilier

Location vide ou meublée : Quel est le plus rentable pour les propriétaires ?

Investir en France dans l’immobilier c’est aussi choisir entre l’investissement locatif vide ou meublé. Pour cela, il faut au préalable analyser les contours de la réglementation à ce sujet, mais aussi l’apport financier attendu. Ces analyses vous permettront de déterminer plus précisément le type de location qui présente le plus d’avantages en termes de rapport risque/rendement.

Si la location meublée apporte une meilleure rentabilité locative brute aux propriétaires, la location vide quant à elle présente moins de risque et offre une marge financière régulière.

La location vide : moins de stress pour le propriétaire, mais moins de rentabilité

La location vide offre une meilleure sécurité au propriétaire quant à la perception des loyers, même si elle est moins rentable. Des loyers plus réguliers du fait d’un turn-over moins élevé, ce qui entraîne moins des frais d’entretien et de gestion à la charge du propriétaire. En effet, ce type de location attire beaucoup plus les usagers en résidence principale sur le long terme. La faible rentabilité de la location vide se justifie du fait qu’un logement meublé vaut 10 % à 30 % de plus qu’un logement vide du même style en location. Ce montant atteint cependant rarement le double.

La location meublée : Entre risque et rentabilité pour le propriétaire

Les appartements meublés présentent un risque pour le bailleur du fait d’un bail plus court. Le statut loueur meublé est un statut instable qui entraîne donc des frais plus lourds à la charge du propriétaire en terme de réparation et d’entretien. La fiscalité favorable à ce type de location et les loyers plus importants que les locations vides permettent aux bailleurs de compenser ces frais. Cette rentabilité équivaut environ à un loyer annuel divisé par le coût du loyer et multiplié par 100.

Louer vide ou meublé : un choix dépendant de l’appréciation de plusieurs facteurs

Avec le rendement brut, vous aurez déjà une indication, il ne faut cependant pas oublier de prendre en compte les charges et autres taxes locales. Prenez en compte la tranche marginale d’imposition et l’impact des régimes fiscaux. Pour bien mesurer la performance de votre investissement locatif neuf ou ancien, rien de mieux que d’analyser la rentabilité nette.

Ceci vous permettra également d’envisager un crédit immobilier avec beaucoup plus de certitude. Avec le statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP), la fiscalité est plus favorable due à une réduction des charges fiscales de vos revenus nets provenant de la location meublée.

eric

eric

Fan de l'immobilier et tout ce qui touche à son actualité, rédacteur en chef de Cicv, je vous livre ici toutes les dernières infos en direct sur cette rubrique...
eric