CICV - Conseil Immobilier Crédit Vente

Les locataires obtiennent de nouveaux diagnostics immobiliers

Lorsque les diagnostics immobiliers sont évoqués, nous pensons immédiatement aux propriétaires qui ne peuvent pas effectuer une vente sans ces documents. Les locataires sont également concernés, ils sont invités à les demander lors de la signature du bail. Sils sont absents, soyez très vigilant, car un dysfonctionnement peut être très grave.

N’hésitez pas à réclamer les diagnostics immobiliers

La réalisation des diagnostics immobiliers est obligatoire et ils doivent suivre des conditions importantes. Il ne suffit pas se pencher sur les consommations énergétiques ou le plomb pour être en règle avec la loi. Les Français doivent impérativement se renseigner en amont, car ces documents sont privilégiés. Certes, les propriétaires et les bailleurs ne sont pas contraints de tous les réaliser, mais plusieurs d’entre eux doivent être fournis que ce soit lors de la signature du bail ou de l’acte de vente. Dans le cas de figure où ils seraient absents, vous avez la possibilité de renoncer à votre engagement et d’attendre la transmission de ces documents.

Les installations électriques vétustes sont dangereuses 

Les autorités compétentes se basent sur des chiffres particulièrement effroyables puisque près de 50 000 incendies sont causés en France à cause d’une installation électrique défectueuse. Le gaz est une énergie de plus en plus choisie par les Français, mais les intoxications au monoxyde de carbone sont une réalité. Les dégagements ne sont pas visibles et ils sont inodores, la dangerosité est donc très forte. Depuis le 1er Juillet, les propriétaires d’un bien immobilier destiné à la vente et les bailleurs qui souhaitent proposer cette maison ou cet appartement à la location sont invités à réaliser ces diagnostics immobiliers. Les acheteurs et les locataires sont ainsi informés sur la vétusté de l’installation ou la remise à neuf par exemple. Une précision s’impose, car les travaux ne sont pas obligatoires. Si les résultats du diagnostic immobilier ne sont pas à la hauteur des exigences, vous êtes seulement informé. 

80 % des propriétaires procèdent aux réparations à la suite de ces diagnostics immobiliers

Vous pouvez refuser de signer la vente ou le bail si l’installation ne répond pas à vos attentes. Toutefois, selon les statistiques partagées par le Groupe de réflexion sur la sécurité électrique dans le logement, près de 80 % des propriétaires décident de procéder à la rénovation des bâtiments. Pour les installations électriques, le problème le plus fréquent s’articule autour de la mise à la terre. Cette dernière est parfois supprimée alors que les dégâts peuvent être considérables. Les professionnels au cours des diagnostics immobiliers constatent aussi une absence de disjoncteurs différentiels. La mise aux normes est donc préférable pour ces logements puisque la santé des locataires ou des acheteurs est en jeu. 

Certains documents sont indispensables alors que d’autres sont facultatifs. Cela dépend généralement de l’année de construction puisque l’amiante est un matériau largement présent dans les bâtisses avant 1997. En ce qui concerne les locations, plusieurs documents sont les bienvenus :

Soucieux de votre bien-être, des bailleurs proposent des documents supplémentaires, ce qui est un gage de sérénité.