trouver un logement a paris selon son budget

Publiée le 3 décembre 2016 Par eric Dans economies

Quelle solution pour se loger à bas prix à Paris ?

Comment trouver un appartement à Paris à bas prix ? Paris est l’une des plus grandes métropoles du monde, pas étonnant que les valeurs de l’immobilier affichent parfois des coûts vertigineux pour la plupart des habitants. Trouver un appartement décent dans cette ville n’est pas une mince affaire, bien au contraire le nombre d’appartements mis en location est inférieur à la demande.

Il existe bien des solutions pour se loger à petit budget : cités universitaires, chambres chez l’habitant, location contre service…

Comment trouver un logement à un prix abordable ?

Le moyen le plus simple pour trouver rapidement un logement moins cher est de se diriger vers internet. Vous trouverez des dizaines de sites d’annonces immobilières qui publient les annonces provenant des agences immobilières ou des particuliers. Il est possible de dénicher une offre alléchante d’un logement qui correspond à ses besoins.

Vous pouvez affiner votre recherche en fonction d’un certain nombre de critères : prix, département, nombre de pièces, etc. pour les familles à faibles revenus, les logements Crous sont attribués prioritairement aux étudiants provenant de ces familles. Les sites d’annonces comme lokaviz vous permettent d’accéder à un petit appartement pour moins de 300 €/mois.

La location chez l’habitant

Loger chez l’habitant permet d’avoir accès à un logement selon son budget. En effet, le propriétaire met en location une ou plusieurs pièces de sa résidence principale. Dans le cas où les prix du mètre carré annuel n’excèdent pas 184 €, charges non comprise en Ile de France, le bailleur sera exonéré d’impôt, ce qui constitue un avantage pour louer à un prix raisonnable. Supposons que vous avez trouvé un petit studio de 20 m2 chez l’habitant à Paris. Pour que le propriétaire puisse bénéficier d’une exonération d’impôt, le loyer perçu mensuel doit être fixé à (184 x 20)/12 = 306,66 €.

Un toit à plusieurs : la colocation

Pour des étudiants jeunes salariés, la colocation, une sorte de logement à plusieurs dans un grand appartement avec chambre à part est une bonne option pour loger en fonction de ses revenus. L’idée est depuis longtemps déjà pratiquée même sur des petits studios. Si la colocation emmène parfois son lot de problèmes, il faut reconnaître que beaucoup d’étudiants et de particuliers s’accommodent parfaitement à ce système de location économique. À Paris, un studio coûte en moyenne près de 800 €, la colocation permet d’avoir le même studio à 450 €.

Les résidences universitaires pour environ 200 €/mois

Les logements étudiants dans les résidences universitaires sont gérés par les Crous. Une chambre meublée de 9 m2 est accessible à 200 €/mois. Ils sont destinés aux étudiants disposant de revenus modestes et qui ne peuvent pas s’octroyer une chambre bien plus chère en dehors des cités universitaires. Malheureusement, tout le monde ne peut pas en profiter parce que les 150 000 logements pour étudiants mis à leur disposition sont largement inférieurs à la demande.

Mais il existe des particuliers qui investissent dans le secteur des logements pour étudiants même s’ils sont situés parfois loin des zones universitaires et qu’il faut compter aussi sur le coût du transport. Les prix sont légèrement supérieurs et les propriétaires bénéficient d’une exonération d’impôts.

Logement contre service, une bonne alternative

Si vous êtes étudiant ou un particulier ne disposant pas assez de revenu pour prendre une location logement entre particuliers, vous pouvez opter pour le logement contre service. Il s’agit en fait de consacrer 8 à 14 heures de votre temps libre pour la réalisation d’une tâche (baby-sitter, assistance auprès d’une personne âgée, tâches ménagères…).

En contrepartie, vous êtes payé en nature, ici vous avez droit à un logement soit gratuitement, soit en déboursant une faible somme pour le loyer. Celui qui vous embauche pour cette tâche est en quelque sorte votre employeur, un contrat de travail doit donc être établi. Ce n’est pas parce que vous bénéficiez de ce logement qu’il ne doit pas respecter les critères d’un logement décent. Veillez sur ce point avant de vous engager.

La sous-location pour baisser son loyer annuel

Laissez-vous votre appartement vide pendant une partie de l’année ? Si vous passez deux mois de vacances ou une longue période d’absence, il serait judicieux de sous-louer votre appartement à une tierce personne. Les dividendes reçus pourront servir à payer les loyers suivants dès votre retour.

Vous devez au préalable obtenir de votre bailleur une autorisation par écrit pour la sous-location en indiquant les prix du loyer, la durée de la sous-location… Cependant, le prix ne doit pas excéder le montant de votre propre location. Votre appartement peut donc jouer le rôle de location de vacances pendant la durée de votre absence. À votre retour, vous récupérez votre logement.

Trouvez un appartement décent pas cher à Paris est certes difficile, mais il existe bien des astuces pour dénicher une bonne affaire selon son budget. Pour le contrat de bail, exigez une obligation de convention hébergement et veiller au bon fonctionnement de l’aération et du chauffage.

eric

eric

Fan de l'immobilier et tout ce qui touche à son actualité, je vous livre ici toutes les dernières infos...
eric