augmenter la rentabilite de son logement locatif

Publiée le 20 octobre 2016 Par eric Dans Immobilier

Que faire pour que votre immobilier locatif soit plus rentable ?

La tendance haussière du niveau des loyers de l’immobilier locatif avant la crise économique laisse croire à un enrichissement toujours plus élevé des propriétaires des biens immobiliers. Tel n’est pas toujours le cas, les tendances du marché immobilier en cette fin 2016 sont portées vers le haut par une politique d’intérêts pour ce type de prêt résolument tournée vers la baisse afin de booster ce marché.

Mais le tout n’étant pas l’acquisition, il faut savoir augmenter la rentabilité de ces biens immobiliers. Pour que votre logement locatif soit plus rentable, vous devez bénéficier des assouplissements fiscaux et améliorer le cadre de vie des appartements mis en location.

Quid de l’acquisition d’un bien immobilier locatif ?

L’achat immobilier en 2016 est plus que jamais soutenu par l’État. Par des lois ajustées (loi Pinel) ou d’autres facilités (déficit foncier) qu’il met à la disposition des investisseurs. Le gouvernement incite fortement les futurs propriétaires à investir dans l’immobilier neuf ou ancien.

Mieux vaut quand même s’économiser le stress d’une mauvaise surprise en ayant recours à des guides d’achat immobilier, généralement disponibles sur des sites internet spécialisés. Des sites sur lesquels vous pourrez avoir accès aussi bien à des simulations de crédit immobilier qu’à des calculs de rendement d’investissement immobilier selon votre région géographique.

Augmenter la rentabilité locative de son bien

L’investissement dans l’immobilier neuf avec la défiscalisation Pinel permet d’augmenter sensiblement le rendement de votre investissement immobilier. Cependant, la loi Pinel propose d’un côté une réduction d’impôts sur votre achat immobilier à partir de 2016 (pour une période de six, neuf ou douze ans), mais de l’autre côté vous impose des loyers modérés pendant toute la période couverte par la défiscalisation.

Les plus téméraires choisiront peut-être le déficit foncier, qui consiste à démontrer à l’administration fiscale que les frais et charges adossés à vos revenus fonciers sont supérieurs aux revenus locatifs que vous réalisez. Attention toutefois, cette option vous prive pendant un certain nombre d’années de l’exonération d’impôt sur la plus-value que vous pourriez réaliser sur la vente de votre bien immobilier.

Deux aspects qui relèvent plus du marketing que de la finance vous aideront également à rentabiliser votre investissement locatif. Il s’agit de la remise à neuf systématique de votre immobilier locatif entre deux locataires, ou encore le choix d’un loyer moins élevé que le reste du marché à bien équivalent, pour fidéliser votre locataire. Ceci vous évite de perdre un ou deux mois pendant lesquels votre logement locatif est vide.

eric

eric

Fan de l'immobilier et tout ce qui touche à son actualité, rédacteur en chef de Cicv, je vous livre ici toutes les dernières infos en direct sur cette rubrique...
eric