CICV - Conseil Immobilier Crédit Vente

Un label haute sécurité santé ?

En France, le Grenelle de l’environnement a voulu changer la qualité des normes environnementales des habitations. La norme HQE, Haute Qualité Environnementale, promeut une série de mesures pour améliorer de façon remarquable les performances énergétiques des logements, en s’attaquant d’abord aux déperditions, mais aussi en prenant une série de mesures en faveur des logements où il aurait plus de production d’énergie que de consommation. Cependant, cette offre s’adresse à tous les logements et elle ne prend pas en compte un vrai problème, la sécurité. Or celle-ci et la qualité environnementale vont de pair.

Les populations occidentales vieillissent, et de plus en plus de personnes âgées font l’expérience de la dépendance. Certes de multiples normes ISO dispersées dans plusieurs documents essayent de remédier à ce problème. Encore faudrait-il qu’un label existe pour prendre en compte la  globalité de la sécurité du troisième âge ?

Tous les professionnels du bâtiment le savent, du bailleur de bien social au promoteur, du constructeur à l’installateur de domotique, il est nécessaire de veiller au maintien de la personne à domicile le plus longtemps possible pour maintenir une bonne qualité de vie.

Tout doit être pris en compte, de l’ergonomie de la cuisine, où par exemple évier et plats de cuisson doivent être accessible à une personne en fauteuil roulant, à la mise en place de luminaires adaptés permettant d’allumer sans avoir besoin d’accéder aux interrupteurs.

Adapter le logement pour un maintien à domicile de qualité

Avec des adaptations, on peut facilement offrir aujourd’hui de trois à six ans à domicile de plus pour un prix très modéré de l’ordre de 6 à 12 k€. Que ce soit pour redonner à des logements vacants une possibilité de mixité sociale, ou tout simplement une meilleure intégration de toutes les générations, il est nécessaire de passer par un spécialiste. L’APAVE vient de produire un nouveau label, la haute qualité sécurité santé, ou HS2. Déclinable en plusieurs modules, il peut être obtenu progressivement et on peut y ajouter les macarons jusqu’à l’optimal, année après année, au fur et à mesure des travaux. Il est évident que programmer ce label dans du neuf est plus facile, mais il est tout aussi compatible avec l’ancien. Ce label sera un grand plus, non seulement à l’achat du logement, puisqu’il permettra éventuellement de gagner plusieurs années de crédits supplémentaires, mais aussi il permettra éventuellement à des primoaccédants à la propriété d’être plus âgés.

Pourquoi un label ?

Un label délivré par un organisme indépendant comme l’Apave est synonyme de qualité.  En mettant à disposition des différents acteurs un cahier des charges unique il permet à tous les professionnels du bâtiment et aux prestataires de service s’y conformant, d’obtenir la confiance tant des locataires que des propriétaires.