Publiée le 22 septembre 2019 Par Frederic Landry Dans Assurance

Assurance immobilier 2019 : le coût de l’assurance emprunteur augmente progressivement

Alors que les taux de crédit immobilier sont à leur plus bas historique depuis le début de cette année 2019, les observateurs constatent en parallèle une augmentation progressive du coût de l’assurance emprunteur au cours de la même période. Cette tendance haussière s’est amplifiée avec la suppression de l’exonération de la Taxe spéciale sur les conventions d’assurances (TSCA) dont bénéficiait l’assurance décès jusqu’à présent.

Crédit immobilier : les taux d’emprunt 2019 sont au plus bas

Depuis 2008, la Banque centrale européenne (BCE) n’a pas cessé de réduire ses taux directeurs, obligeant ainsi les établissements de crédit à proposer des offres plus attractives vis-à-vis de leurs clients avec des taux bas. Ces dernières années ont été également marquées par la concurrence rude que se livrent les banques actuelles, les incitant ainsi à assouplir leurs conditions d’octroi de crédit immobilier, voire à allonger leur durée.

Au cours du second trimestre de cette année 2019, la tendance haussière des taux d’emprunt se poursuit en battant le record de 2016. En juin dernier seulement, les meilleurs profils ont bénéficié d’un taux de 0,15 % sur un crédit souscrit sur 7 ans et à moins de 2 % sur les autres durées. En parallèle, l’assurance de crédit immobilier a aussi vu ses taux diminuer. En effet, les filiales des établissements de prêt ont bénéficié de l’évolution de la législation, ce qui leur permet aujourd’hui d’aligner leurs tarifs à ceux des compagnies d’assurance indépendantes.

L’assurance de crédit immobilier pèse sur le budget des emprunteurs

Malgré la baisse des taux de crédit immobilier qui s’est accentuée au second trimestre 2019, le coût de l’assurance emprunteur pèse de plus en plus lourd sur le budget des ménages. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, le montant de l’assurance immobilier peut représenter jusqu’à un tiers du coût global d’un prêt immobilier.

Concrètement, si un couple emprunte 300 000 euros sur 20 ans avec un taux de 0,80 % et qu’aucun risque aggravé de santé n’a été constaté, le montant de la couverture totale répartie pour chaque partenaire s’élèvera à 11 % du coût total du crédit. Avec un contrat d’assurance groupe, cette part peut atteindre jusqu’à 27 %.

L’assurance emprunteur coûte plus cher aux séniors

Aux dernières nouvelles, l’exonération de la Taxe spéciale sur les conventions d’assurance a été supprimée depuis le 1er janvier 2019. Ainsi, tous les nouveaux contrats d’assurance de crédit immobilier incluent désormais une taxe de 9 % pour la garantie décès, soit un surcoût de 36 euros par an pour un prêt de 100 000 euros souscrit sur 15 ans.

Heureusement, les emprunteurs pourront profiter de l’évolution de la législation sur l’assurance crédit immobilier et faire des économies grâce à la possibilité de changer de contrat tous les ans. En effet, la loi les autorise depuis le 1er janvier 2018 à résilier leur assurance à sa date d’anniversaire.

Malgré les différentes mesures mises en place, le coût de l’assurance emprunteur pèse plus lourd chez les séniors de plus de 60 ans, notamment les garanties Perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) et la garantie décès.

Summary
Review Date
Reviewed Item
Notes
Author Rating
41star1star1star1stargray