Publiée le 6 avril 2022 Par mag-cicv

Assurance PNO : les tarifs moyens

L’assurance Propriétaire Non Occupant (PNO) est un type d’assurance destiné à protéger un bien mis en bail ou occupé gratuitement par un tiers. Il s’agit d’une assurance responsabilité civile obligatoire pour les propriétaires de biens en copropriété, mais facultative pour les autres. En effet, le fait que le logement soit loué ou non n’exclut pas l’avènement d’un sinistre. Pour prévenir une telle situation, il est recommandé de souscrire une assurance PNO. Alors, combien va-t-elle vous coûter ?

Les facteurs qui influencent le coût d’une assurance PNO

L’assurance PNO est une assurance que vous pouvez souscrire au titre de la responsabilité civile. Elle couvre le bien en cas de vacance du locataire, ou lorsqu’un sinistre non pris en charge par l’assurance de ce dernier surviendrait. Bien qu’il s’agisse d’une assurance de précaution, elle a une incidence sur vos finances en tant que PNO. Il faut alors estimer le coût d’une telle assurance avant d’y souscrire.

Concernant le coût d’une telle assurance, il est déterminé par de nombreux facteurs. Selon Assuralur, le coût de l’assurance PNO dépend du type de bien concerné (appartement ou maison). De même, la composition du bien (meublé ou non), sa superficie et sa localisation sont aussi des paramètres déterminants. Viennent ensuite les modalités comme les garanties optionnelles, le montant de la franchise et la politique de chaque compagnie en matière d’assurance PNO.

Le coût moyen d’une assurance PNO

En considérant ces modalités, le coût moyen d’une assurance PNO se situe entre 60 et 160 euros à l’année. En règle générale, les assureurs fixent leurs prix à hauteur de 1 à 2 % du montant des loyers annuels de la maison ou de l’appartement loué. À noter que ce taux s’applique dans le cas des contrats d’assurance PNO classiques. Pour des garanties étendues, il atteint 4% des loyers annuels.

Assurance PNO coût

Toutefois, pour des garanties basiques, ce sont la nature et la superficie du bien qui font toute la différence. Prenons l’exemple d’un appartement de 50 m² sur Lyon et d’une maison de 200 m² sur Paris. Il faut compter environ 8 euros le mois pour l’assurance PNO de l’appartement sur Lyon, contre 13 euros mensuels pour la maison parisienne ; donc respectivement 96 et 156 euros l’année.

Par ailleurs, il est possible de réaliser des économies sur votre assurance PNO. Il en est ainsi lorsque vous souscrivez une assurance PNO tout en déclarant vos revenus fonciers au régime réel. Dans ce cas, le montant de vos cotisations d’assurance PNO est déductible de vos impôts.

Les risques couverts par l’assurance PNO

L’assurance PNO étant une assurance de précaution, elle coûte relativement moins cher qu’une assurance habitation classique. Cela s’explique par le fait qu’elle vient souvent en complément de l’assurance que le locataire doit lui aussi souscrire contre les risques locatifs.

Un contrat d’assurance PNO basique couvre votre responsabilité civile en tant que PNO contre les risques fréquents d’un bien immobilier : incendie, dégâts des eaux, vandalisme, catastrophe naturelle, bris de glace, etc. Il peut aussi couvrir votre capital mobilier si le bien est loué en meublé. Bien sûr, vous pouvez signer un contrat avec des garanties plus étendues.

Ces garanties optionnelles peuvent couvrir les troubles de jouissance, les loyers impayés, les frais de relogement du locataire, l’indemnisation en cas de loyers perdus suite à un sinistre.