Contrat Assurance-vie

Publiée le 22 février 2019 Par eric Dans Assurance

Assurance-vie : ce qu’il faut savoir avant de choisir son contrat

Au même titre que les livrets d’épargne, l’assurance-vie permet avant tout de se constituer un capital ou une retraite complémentaire. Elle peut également être utilisée pour couvrir ses proches en cas de décès, voire financer ses funérailles. Quel que soit le projet envisagé, de nombreux éléments doivent être pris en compte avant de souscrire à ce type de produit d’épargne.

L’utilité de l’assurance-vie

Placement financier très apprécié des seniors, l’assurance-vie permet d’épargner de l’argent en vue de le transmettre à une personne proche du souscripteur après son décès par exemple. Comme tout autre produit d’épargne, l’assuré perçoit des intérêts selon le montant du capital investi. Pendant la durée de vie du contrat, deux cas de figure peuvent se présenter :

·      Si le souscripteur décède : le contrat prendra fin et le capital et les intérêts seront attribués au bénéficiaire indiqué préalablement sur l’assurance-vie (conjoint, enfant, concubin, frère, sœur…).

·      S’il est encore en vie : il restera le titulaire et le bénéficiaire des fonds et pourra reprendre le capital et les intérêts à sa guise.

De nos jours, l’assurance-vie séduit de plus en plus de particuliers grâce à sa fiscalité avantageuse et la possibilité de transmettre un patrimoine. La majorité des contrats souscrits auprès des établissements bancaires et des compagnies d’assurances spécialisées visent à préparer la retraite des souscripteurs, d’autres à se constituer un capital à terme, voire prévoir le financement d’un projet immobilier.

Bon à savoir : il convient de distinguer l’assurance-vie de l’assurance décès, sachant que celle-ci est souvent souscrite pour financer les études des enfants ou rembourser un crédit en cas de décès soudain de l’assuré. Pour faire face aux éventuels risques d’un placement en assurance vie, mieux vaut faire appel à un professionnel de produits financiers comme Expert & Finance.

Les différents supports d’investissement en assurance-vie

Un contrat d’assurance-vie regroupe deux grands compartiments distincts :

·      Les fonds en euro à capital garanti

·      Les unités de compte (UC) à capital non garanti

Les fonds en Euros

En assurance-vie, le fonds en euro est un support sécurisé qui offre une garantie sur le capital investi par l’assuré. Le risque de perte d’argent est donc nul.

Concernant les intérêts, ils sont versés sur le compte du souscripteur au 31 décembre de chaque année. Sachez entre autres que le rendement de ce type de support comprend un taux minimum garanti (taux technique) et la participation aux bénéfices.

Les unités de compte (UC)

Ce support d’investissement n’offre aucune garantie en capital, mais propose plusieurs classes d’actifs, dont les actions, les obligations et l’immobilier. Pour les deux premières, elles sont regroupées dans les OPCVM (organismes de placements collectifs en valeurs immobilières) :

·      Les fonds communs de placement (FCP)

·      Les Sociétés d’investissement à capital variable (SICAV)

Les OPCVM peuvent se présenter sous plusieurs formes : actions, obligataires, monétaires, alternatifs, fonds, fonds à formule…

Quant à l’immobilier, le souscripteur peut choisir parmi les supports suivants :

·      Société civile immobilière (SCI)

·      Société civile de placement immobilier (SCPI)

·      Organisme de placement collectif immobilier (OPCI) Compte tenu du risque en capital, le taux de rendement sur les UC est beaucoup plus élevé que celui des fonds en euros. Le souscripteur devra par ailleurs prévoir une moins-value en cas de baisse des marchés financiers.

eric

Fan de l'immobilier et tout ce qui touche à son actualité, rédacteur en chef de Cicv, je vous livre ici toutes les dernières infos en direct sur cette rubrique...
eric
Summary
Review Date
Reviewed Item
Notes
Author Rating
51star1star1star1star1star