Portage salarial

Publiée le 6 juillet 2022 Par la-redaction

Professionnel de l’immobilier : et si vous optiez pour le portage salarial ?

Le portage salarial est une disposition qui se trouve au croisement de l’intérim, du salariat et de l’exercice indépendant. Si cette façon d’exercer son métier a le vent en poupe dans de nombreux secteurs, elle est aussi pratiquée dans le domaine de l’immobilier.

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Comme nous l’évoquions juste au-dessus, le portage salarial n’est pas de l’intérim. C’est une manière d’exercer une profession indépendante tout en étant salarié. Ces deux statuts peuvent vous sembler sinon antinomiques, du moins incompatibles. Le portage salarial est une relation contractuelle tripartite qui unit un salarié porté, l’entreprise de portage qui l’embauche, ainsi qu’une société cliente.

Dans le secteur de l’immobilier, cela peut par exemple concerner un agent indépendant, un négociateur comme un mandataire immobilier, cela suit nombre de règles très précises tout en présentant de multiples avantages.

Le salarié porté

S’il est tenu d’avoir au minimum un niveau d’études bac+2 ou d’avoir exercé déjà au moins 3 ans dans la même spécialité, il reste libre du choix de la société de portage qui va le représenter. Cette façon d’exercer sa profession va lui offrir une grande latitude dans la mesure où il va pouvoir piloter son activité en toute liberté.

Cela lui permet aussi de limiter les risques puisqu’il n’agit pas en son nom propre, mais aussi de bénéficier de toutes les garanties dont bénéficie un salarié, notamment au niveau du salaire, des cotisations chômage, de la couverture sociale. Cela offre un réel confort au quotidien comparé à ce que l’on peut connaître en exerçant en tant qu’indépendant.

L’entreprise de portage

Elle va prendre en charge toute la part administrative liée à l’embauche, entre autres en matière de versement des cotisations sociales. Elle est aussi chargée de souscrire pour le salarié un contrat d’assurance garantissant la responsabilité civile professionnelle.

Mais la recherche d’un poste pour le salarié ne lui revient pas, elle ne s’apparente en cela pas à une agence d’intérim. Elle gère néanmoins ses frais d’activité, s’occupe de tout ce qui a trait à la facturation, y compris les relances.

La société cliente

Son recours au portage salarial ne peut intervenir que dans le cadre d’une tâche occasionnelle, soit qui ne relève pas de son activité que l’on qualifiera de normale, soit qui nécessite une expertise dont elle ne dispose pas.

C’est directement avec le salarié porté qu’elle va négocier le prix de la prestation, prestation dont la durée ne peut pas excéder 3 ans. Ce prix est en revanche versé à la société de portage, dans la mesure où l’employé porté en est salarié.

Le portage salarial connaît actuellement un tel essor qu’il bénéficie depuis 2015 d’une convention collective qui lui est dédiée et qui permet de l’inscrire dans un cadre juridique fort et sécurisant, que ce soit pour le salarié, pour l’entreprise de portage comme pour celle qui est cliente.

Cette évolution permet par ailleurs aux cadres comme aux non-cadres de devenir salariés en portage salarial. Voici qui laisse augurer d’un bel avenir pour ce statut relativement méconnu. Les professionnels de l’immobilier peuvent donc avoir un statut de porté salarié pour resté à la fois indépendant et avoir les avantages du salarié.