Garant immobilier

Publiée le 5 octobre 2022 Par mag-cicv

Garant pour une location

Les garants, en matière de gestion immobilière, représentent des personnes physiques ou morales qui s’engagent à payer au bailleur, les dettes de loyer du locataire lorsque ce dernier n’est pas en mesure de le faire pour diverses raisons. Pour donc limiter les risques d’impayés, les bailleurs exigent parfois la désignation d’un ou plusieurs garants, en complément de votre dossier de location. Ils préfèrent ainsi faire recours aux services des partenaires immobiliers confiants comme Garantme pour percevoir leurs loyers. Ce guide vous propose de découvrir le rôle d’un garant de location ainsi que les documents administratifs qui doivent être fournis au bailleur.

Rôle d’un garant de location

Encore appelé caution d’un tiers, un garant s’engage à prendre en charge la dette du locataire, en cas de loyers impayés. Le garant location s’engage aussi à payer les frais de réhabilitation du logement, s’il s’agit des dégradations imputables au locataire. La caution désigne l’acte juridique, tandis que le garant représente la personne qui se porte caution.

On distingue généralement deux types de caution : la caution simple, lorsque le bailleur ne peut réclamer son loyer, uniquement dans le cas où le locataire n’est pas en mesure de régler ses dettes, et la caution solidaire, lorsque le propriétaire peut appeler directement le garant sans consulter le locataire.

Le garant doit rédiger un contrat manuscrit, comportant les mentions relatives au montant du loyer et aux conditions de révision prévues dans le bail, le montant de la caution éventuelle et à l’engagement en cas d’incapacité du locataire à payer le loyer.

Le garant peut aussi s’engager pour une durée déterminée ou indéterminée. Il peut pareillement prévoir, par écrit, les cas d’évènements pouvant mettre un terme de manière précoce à la location. Il s’agit des évènements tels que les cas de divorce, le décès du locataire, etc.

Pièces justificatives d’un garant pour une location

Pour évaluer les garanties financières du garant, le bailleur réclame des documents justificatifs afin de s’assurer de la solvabilité de celui-ci. Il s’agit des pièces telles que :

  • une attestation de l’activité professionnelle du garant ou un contrat de travail ;
  • une pièce d’identité : permis de conduire, titre de séjour, carte d’identité, passeport, etc. ;
  • les bulletins de salaires récents, si le garant est salarié ;
  • une pièce justificative des pensions si le garant est un retraité ;
  • le titre de propriété si le garant est un propriétaire ;
  • une pièce justificative de domicile datant de moins de 3 mois : factures EDF, facture de téléphone, attestation d’assurance, etc. ;
  • les bilans comptables récents, si le garant est indépendant, etc.

Outre ces pièces justificatives, les propriétaires demandent au garant de disposer d’un revenu minimum qui équivaut au triple du montant du loyer.