financer la création d'une entreprise

Publiée le 24 octobre 2018 Par carole Dans Crédit

Comment financer une création d’entreprise ?

La création d’entreprise, vue de l’extérieur, peut paraître difficile, la faute à de trop nombreuses formalités et besoins à remplir : demandes d’accréditation, visas d’exploitation, acquisition du matériel nécessaire, business plan, mais aussi le financement de l’entreprise. Pourtant, de nombreuses options voient le jour afin de faciliter la création d’entreprise, en France.

Des plus classiques aux plus innovantes, zoom sur les méthodes vous permettant de trouver un financement pour votre entreprise.

Les méthodes classiques de financement d’une entreprise

Il existe des solutions alternatives et innovantes pour le financement d’une entreprise, par exemple des intermédiaires qui mettent en relation des entreprises établies dotées de besoins de financement avec des chefs d’entreprises avide de nouveaux investissements. Cependant, certains s’orientent encore vers les méthodes les plus traditionnelles.

La méthode la plus évidente de financement est celle du prêt. Si vous disposez de garanties, les institutions bancaires peuvent accepter de s’occuper du financement d’une entreprise, ou de l’aider à se développer dans le cas de jeunes sociétés.

L’hypothèque ou la caution sont deux exemples de garanties qui peuvent être acceptées par les établissements bancaires. Mais il existe plusieurs types de prêts que les banques proposent à leurs clients. Par exemple, le crédit-bail, dans lequel l’institut vous propose la location d’un équipement avec lequel vous pouvez commencer à pratiquer votre activité, afin d’accumuler peu à peu des fonds jusqu’à pouvoir acheter cet équipement essentiel. Une méthode destinée aux jeunes entreprises.

 

D’autres moyens pour financer votre projet

Le crédit d’entreprise

Le crédit d’entreprise est une sorte de prêt qui ne peut être obtenu que par les entreprises pour combler des problèmes de trésorerie, pour l’achat de nouveaux équipements, et dans certains cas, pour leur création. Si vous voulez en apprendre plus sur ce crédit d’entreprise, nous vous invitons à consulter cet article paru sur le site Entreprise et Compagnie.

Le financement participatif

Il existe bien sûr de nombreux autres moyens pour financer son entreprise. Le financement participatif par exemple est l’un des moyens les plus en vogue. Si le concept de votre entreprise est suffisamment original et/ ou que vous bénéficiez d’un solide carnet d’adresses, vous pourriez obtenir une somme supérieure vos attentes.

Connaissez-vous le business angel ? Cette variante intéressante du crowdfunding consiste à vous associer à une personne qui dispose des ressources financières nécessaires à la gestion de votre entreprise. Dans ce cas-là, le Business Angel peut demander l’établissement d’un contrat privé avec vous pour obtenir l’exclusivité de votre marchandise, des réductions sur l’achat de stocks ou autres.

Le prêt interentreprise

Rendu possible depuis 2008 grâce à la loi Macron, puis limité en avril 2016, le financement par une entreprise tierce n’est possible que pour les TPE (Très Petites Entreprises), PME (Petites et Moyennes Entreprises) et ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire).

Pour pouvoir y prétendre, il est nécessaire de remplir une condition parmi les suivantes :

  • Appartenir au même GIE (Groupement d’Intérêt Économique).
  • Être un sous-traitant de l’entreprise prêteuse, même de manière indirecte.
  • Être fournisseur de l’entreprise prêteuse, encore une fois de manière indirecte. Cette condition nécessite néanmoins que votre entreprise ait déjà une activité.
  • Faire partie du même projet de subvention publique.

Ce prêt est néanmoins limité à une période de remboursement de 2 ans maximum, il faut donc se sentir prêt à assumer les conséquences économiques de son acte.

carole

carole

Carole Rousseau, rédactrice professionnelle spécialisée dans le monde de l'immobilier et de la finance, je vous livre ici les dernières actualités dans mes thématiques préférées.
carole