réduire ses impôts dans l'investissement immobilier

Publiée le 6 décembre 2018 Par eric Dans Immobilier

Réduire ses impôts grâce à la défiscalisation immobilière

La défiscalisation immobilière consiste à réduire les impôts sur le revenu d’un investisseur immobilier. En France, plusieurs dispositifs de défiscalisation ont été mis sur place dans le but de relancer le secteur. Il peut par exemple inciter la construction de logements ou la rénovation d’un ancien bâtiment. Les nombreux dispositifs de défiscalisation mis en place laissent le choix à l’investisseur selon sa situation personnelle. Découvrez dans cet article quelques dispositifs de défiscalisation immobilière et leurs différents avantages.

La loi Pinel

Créé en 2014 pour remplacer la loi Duflot, le dispositif Pinel consiste à acheter un logement neuf ou en achèvement et le mettre en location selon des conditions bien définies. Ainsi, l’investisseur peut réduire ses impôts en louant un bien acheté. Il bénéficie d’une réduction d’impôts appliquée au montant investi et variant selon la durée de l’investissement. Pour une durée de 6, 9 et 12 ans, les réductions d’impôt s’appliquant sur le montant investi sont respectivement de 12, 18 et 21 %.

Selon ce dispositif, l’investisseur doit mettre son bien en location sur une durée minimum de 6 ans et ne peut réaliser que deux opérations en loi Pinel par an, soit dans une limite de 300 000 euros par an. La loi Pinel est le dispositif de défiscalisation immobilière le plus demandé, puisqu’il permet aux propriétaires de développer et diversifier leurs patrimoines immobiliers.

Le déficit foncier

Ce dispositif de défiscalisation consiste à mettre en location un bien immobilier et à ensuite diminuer certaines charges. Ces charges viennent s’appuyer sur les loyers perçus puis sur le revenu global avec un montant limite de 10 700 euros par an. En contrepartie de la réduction des charges, le propriétaire bénéficie d’une réduction sur ses impôts.

Les charges réduites sont relatives à la gestion du logement. Il est notamment question :

  • de la taxe foncière
  • des frais d’agence
  • des charges de copropriété.

Le propriétaire doit s’engager à louer son bien nu pendant au moins 3 ans et percevoir ces revenus fonciers sous régime réel afin de pouvoir réaliser un déficit foncier.

Avec ce dispositif, l’investisseur est libre d’effectuer les travaux qu’il souhaite sans aucune limite de plafond. En plus de réduire ses impôts, le système de déficit foncier permet au propriétaire de se constituer un patrimoine tout en générant des revenus complémentaires.

La loi Malraux

Créé en 1962, le dispositif Malraux a pour but de préserver et de valoriser le patrimoine français en facilitant l’achat et la rénovation des logements du secteur sauvegardés. Ce dispositif de défiscalisation fait partie des plus vieux qui existent encore en France. Pour bénéficier de ses avantages, l’investisseur doit d’abord acquérir un bien immobilier « classé » et ensuite effectuer des travaux de rénovation. Une partie des travaux qu’il aura à effectuer lui donneront droit à une réduction du montant d’imposition de 22 ou de 30 % selon la situation géographique du bien. Pour ce dispositif, l’avantage fiscal est disponible uniquement au cours de la durée des travaux. Le montant des travaux est limité à 400 000 euros, mais peut être facilement étiré sur 4 ans. Les travaux ne peuvent pas durer plus de 4 ans, la réduction d’impôt possible pour ce dispositif est donc de 120 000 euros.

Il existe également plusieurs autres dispositifs de défiscalisation, ayant chacune des conditions et des avantages spécifiques. Pour faire le choix convenable, il est conseillé de se renseigner sur toutes les conditions avant de se lancer.

eric

eric

Fan de l'immobilier et tout ce qui touche à son actualité, rédacteur en chef de Cicv, je vous livre ici toutes les dernières infos en direct sur cette rubrique...
eric
Summary
Review Date
Reviewed Item
Notes
Author Rating
41star1star1star1stargray