Publiée le 7 juillet 2019 Par Frederic Landry Dans Immobilier

Immobilier 2019 : les taux des crédits baissent encore !

En dix ans, les taux des crédits immobiliers ont connu des baisses considérables et la tendance se poursuit depuis le début de l’année. Après avoir franchi leur plus bas historique en mai, ils restent extrêmement bas et semblent ne pas vouloir remonter sitôt. De leur côté, les taux moyens sur 25 ans restent toujours attractifs même s’ils n’ont pas changé au cours de ces derniers mois. En parallèle, ceux qui ont des problèmes de trésorerie peuvent faire un rachat de crédit en vue d’alléger leurs dépenses et retrouver une certaine stabilité financière. Suivez le guide.

Taux de prêt immobilier : état des lieux

La tendance à la baisse des taux de prêt immobilier se maintient depuis de nombreuses années, et cela en dépit d’une remontée rapide de 5 % en 2008. Depuis cette époque où la France a connu une crise financière et économique sans précédent, les taux moyens des crédits immobiliers ont progressivement chuté jusqu’à 1,50 % entre mi-2016 et fin 2018.

De son côté, la Banque Centrale Européenne (BCE) avait annoncé l’année dernière de son intention d’augmenter ses taux directeurs pour cet été, mais la situation actuelle témoigne le contraire. Pour un prêt sur 25 ans par exemple, les emprunteurs ayant les meilleurs profils ont bénéficié de taux de 1,12 % seulement en juin au lieu de 1,23 % le mois précédent. Avec ces conditions, la mensualité pour un crédit immobilier de 200 000 euros s’élève à 765 euros pour un coût total de 29 380 euros.

Quid des taux moyens sur 20 et 25 ans ?

Quel que soit le profil de l’emprunteur (âge, type d’emploi, revenus, apport personnel, niveaux des mensualités…), les taux moyens des crédits immobiliers entre mai et juin 2019 restent stables, mais attractifs :

  • Prêt sur 20 ans : 1,29 % (-0,01 %)
  • Crédit sur 25 ans : 1,55 % (+0,01 %)

Selon le baromètre du Crédit Logement/CSA, voici les taux moyens par catégorie de financement :

  • Achat dans l’ancien : 1,29 % contre 1,47 % en mai 2018
  • Achat dans le neuf : 1,35 % contre 1,49 % en mai 2018
  • Travaux : 1,26 % contre 1,41 % en 2018

Est-ce le bon moment pour faire un rachat de crédit immobilier ?

Contrairement aux idées reçues, il n’y a pas qu’en début d’emprunt que le rachat de crédit immobilier est avantageux. Avec des taux de crédit historiquement bas qu’aujourd’hui, notamment à cause d’une inflation presque nulle, les experts recommandent aux emprunteurs de faire racheter leur prêt avant qu’il ne soit trop tard. Il est également possible de renégocier les taux directement auprès de l’organisme prêteur afin de réaliser quelques économies sur les mensualités.

Jusqu’à présent, la BCE n’a pas augmenté ses taux directeurs, sachant qu’elle a tout simplement arrêté ses rachats d’actifs. Néanmoins, elle pourra les relancer d’ici quelques trimestres en cas de récession, d’où l’intérêt d’en profiter pour regrouper ses crédits immobiliers. Qu’à cela ne tienne, on est encore loin d’une éventuelle hausse des taux de la BCE dans les prochains mois, voire les années à venir.

Crédit immobilier : comment obtenir les meilleurs taux ?

Les organismes de prêt tiennent compte de nombreux critères avant d’accorder un crédit immobilier aux particuliers. Seuls les candidats présentant un dossier solide pourront prétendre à des taux d’emprunt plus intéressants. Pour cela, il va falloir améliorer certains points :

  • Prévoir un apport personnel : pour payer au moins les frais de notaire
  • Vérifier son éligibilité au prêt à taux zéro (PTZ)
  • Profiter du Plan Épargne Logement (PEL) et du Compte Épargne Logement (CEL)
  • Réduire ses autres prêts : faire racheter ses crédits par exemple
  • Limiter son taux d’endettement : les banques ne prêtent qu’à moins de 33 % des revenus de l’emprunteur
  • Éviter d’être à découvert durant les derniers mois
  • Souscrire d’autres produits de la banque : carte de paiement, placements, assurances, etc.
  • Emprunter jeune

Il s’agit d’une liste non exhaustive des conseils permettant de booster son financement immobilier. En cas de doute, il est toujours conseillé de faire appel à un courtier immobilier.

Summary
Review Date
Reviewed Item
Notes
Author Rating
51star1star1star1star1star